Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/09/2009

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près. 5

Quelle est belle cette « ile de la Réunion » ! Les couleurs douces des arcs-en-ciel se reflètent dans l’océan omniprésent. Arc-en-ciel dans les ethnies et dans les religions, dans la végétation luxuriante d’un volcan en permanente activité. A chaque détour d’un chemin noir de lave refroidie, une bouffée de petit bonheur tout simple t’enveloppe comme une étoffe de soie sur les épaules. Un endroit surprenant. Tout y est paisible et tout y est remarquable. « Calme et volupté ». La tolérance n’exclut nullement les mouvements d’humeur, le réunionnais est malgré tout un homme, et qui plus est, insulaire. Mais il aime son ile et la respecte.
C’est peut-être l’extermination du « dodo », espèce de gros dindon, par ses ancêtres qui l’a fait réfléchir bien avant que Jean-Marie Pelt ou Nicolas Hulot ne hurlent à la mort de la vie.

Un enfant de l’école maternelle « la plus belle du monde » selon lui m’a dit à l’oreille : « tu sais, la différence entre l’eau du robinet et l’eau de l’océan c’est que l’eau qu’on boit est blanche et l’eau, vue d’ici, est bleue (son école est sur « les Hauts »).
Hé oui, petit bonhomme, ça dépend comment on considère les choses. Alors n’oublie pas. Quand tu seras grand, regarde autour de toi et fait gaffe à ce qui te parait tout noir ou tout blanc. Une couleur subtile peut se cacher.

medium_img102.gif

Lors de mon dernier séjour dans ce petit bout de monde, un article dans un quotidien mit in extremis un point final aux aventures du lutinbleu dans les iles.

Pendant les 6 semaines de mon « trip » dans l’océan indien, je m’étais promis de faire du surf et de fêter mon 50ième aniv sur une planche. Bilan… 5 semaines et demie sous l’animal fougueux et 2 heures de la même joie victorieuse que celle de l’enfant qui fait ses premiers pas. Cyril, mon prof, un sourire jusqu’aux oreilles me baptisa alors « Chris le surfeur ».

06/09/2009

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près. 4

Une deuxième expérience dans l’ile de La Réunion a permis d’approfondir mes connaissances. Les nombreuses visites dans les rédactions des médias se sont révélées fructueuses et on s’est senti réunionnais, enfin… « zoreille »…ce qui est quand même plus valorisant que « petitblanc », un brin péjoratif, habitant les « Hauts » et dont on dit que la consanguinité fait des ravages. Même pas vrai. Partout, le public a fait un triomphe au spectacle. Et encore une fois, les journalistes ont vraiment assuré.

medium_bo2.gif